Dans le métro

4 Ekim 2020 0 Yazar: admin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Dans le métroHistoire romancée. Une partie m’est rééllement arrivée.A l’occasion d’un séjour à Paris, j’ai pris le métro. Ce jour là, il faisait chaud et je n’étais vêtu que d’une robe légère avec juste un string dessous. La rame était bondée et j’étais, coincée entre les voyageurs. Ballottés au gré de la rame, je sentis derrière moi une présence plus insistante. Je tourne la tête d’un air revêche pour voir mon frotteur. C’est un grand black imposant. J’en ai des frisson dans le dos. Je tentais tant bien que mal de ramener mes fesses en avant, mais le type suivait mon mouvement. Son regard est plongé dans mon décolleté et s’approchant de mon oreille, il me murmure:« Tu as de belles mamelles salope ! »Je suis choquée, mais ne peu que subir l’agression. Je rougie de honte et de colère. Mais aussi, curieusement, je sentis corps réagir et ma minette s’humidifier. De plus en plus collé à moi, je sentais son membre contre mes fesses. Je le sentais durcir contre mon cul. Sans doute enhardi par mon manque de réaction, l’homme posât ses mains sur mes hanches et relevât l’arrière de ma robe. J’étais comme paralysée. Malgré moi, je dois avouer que la situation commençait à passablement m’exciter.« Avec ce rouge à lèvres tu dois faire de magnifiques galons de pompier! Je suis certain que t’es une suceuse de première.! »Profitant de mon désarroi, il vint tout contre moi et passât sa main sous ma jupe. J’avais les yeux mi clos. Devant ma docilité, il pris de la hardiesse et je sentis un doigt s’infiltrer sous mon string et prendre possession de mon petit minou en feu. Il me pénétrât avec deux doigt. Je me mordis les lèvres pour ne pas crier. Je regardais autour de moi mais personne ne voyait ce qui se passait. Il effectuât quelques va et vient dans ma chatte trempée puis ressortit pour agacer mon clitoris tendu comme une arbalète. J’étais sur le point de jouir quand il décidât de remplacer son doigt par sa grosse queue. D’un coup d’un seul, il m’enfilât sans que personne ne s’en rende compte. La situation était dingue. J’étais entrain de me faire baiser dans le métro aux heures de pointe par un inconnu. Le pire, c’était que j’adorais ça. En quelques va et viens, il se lâchât en moi. Je jouissais en silence et mes jambes avaient du mal à me tenir.En se retirant, il me dit :« T’es trop bonne toi ! Suis moi ! On va chez moi,c’est à côté? »En temps normal, je l’aurais giflé mais dans l’état où je me trouvais, j’acceptais son invitation. Je sentais son sperme s’écouler de ma chatte. J’avais peur que ça se voit. Je sortis précipitamment de la rame mais il pris le temps de glisser afyon escort un papier avec son 06 et une adresse entre mes seins. J’étais tellement troublée par ce qui venait de se passer que je décidais comme une grosse salope de me rendre à cette adresse. J’appelais le numéro, fébrile.« Alors, salope tu veux bouffer d’la queue black ? Prépare ton cul de chienne! On t’attend cochonne! »Arrivée devant l’immeuble, il m’attendait dans le hall. Dans l’ascenseur, il remontât ma robe me prit une fesse d’une main et me malaxât un sein de l’autre. Nous n’échangions aucun mot. L’ascenseur s’arrêtât et il m’entraînât dans son appartement. Il me poussât dans son salon et me basculât sur son canapé. Il se mit à me tripoter les seins sans délicatesse.Je frottais ma chatte contre la jambe de son pantalon en gémissant comme une chienne en chaleur. Il m’attrapât par les cheveux et m’obligeât à m’agenouiller. Il collât sa bite tendue contre mon visage. Aussitôt, j’enfournais son sexe dans ma bouche.J’enfoncais son sexe de plus en plus profondément dans ma bouche. Sa main dans mes cheveux devint plus violente. Il baisait ma bouche. Tout en le suçant, je caressait mon clitoris. « T’aime ça. Bouffer une bele bite de black..? Putain ! »« Hmmm… ouais… !»J’adorais ses insultes pendant que je le suçais. Il sortit de ma bouche, me couchât sur le canapé et rentrât deux doigts dans ma chatte détrempée et offerte. Je poussais de petit cris de plaisir. Sa bite, encore mouillée par ma salive, entrât d’un coup dans ma chatte. Là je criais vraiment sous la pénétration brutale de son gros truc qui me remplissait. Il commence des vas et viens rapides. J’attrapais ses fesses accompagnant ses mouvements. Il matait mes seins qui se balançaient frénétiquement au rythme de cette chevauchée sauvage.« Oh ouais… petite chienne !T’aime te faire bourrer par des grosses queue de black salope ! » « hmmm oui oui ! Défonces moi bien !!! »« Ah t’en veux encore ? Dis-moi qu’t’en veux encore plus ! »« Ouiiii !! Hmm oui ! Vas y baise moi plus fort.. ! J’en veux encore ! Défonces moiii !!! »« Mets toi à quatre pattes comme une chienne, p’tite pute! » Ses grognements ce font encore plus sonores. Il attrapât mes seins et les serrait très fort. Quand il se mit à jouir en moi, cette sensation intense me fit hurler comme une louve et je me jetais sur cette queue pour intensifier mon orgasme. J’aurais aimé que cela dure plus longtemps.Il s’allongeât e à coté de moi, essoufflé.« T’es vraiment une sacrée salope ! J’adore ça ! »Je reprends mes esprits.« Merci. j’ai adoré aussi.Tu vis seul ici ? » lui escort afyon demandais-je.«Je cherche un logement. Comme tu me baise bien, je me disais que tu pourrai m’héberger quelques temps ? »«T’es une rapide toi. Et qu’aurais-je en contre-partie ? » « Bah… tu m’baises comme tu veux. En échange, tu m’ loges et t’me nourris. »« Huummm ! Il faut que je réfléchisse. »Après quelques minutes de réflexions, il me répondit« C’est OK. Mais à une seule condition ; tu s’ra ma chienne soumise que je prêterais à qui bon me semble ! »Je m’étais un peu trop engagée et sa proposition d’être une chienne soumise, même si ça fait parti de mes fantasmes, me faisait peur. J’hésitais mais l’envie de réaliser un tel fantasme était trop fort. J’acceptais avec un peu d’angoisse quand même. Nous avons baisé ensuite toute la nuit. Le lendemain, j’étais anéantie. Lui, en pleine forme me laissât et parti travailler. J’en profitais pour prendre un long bain relaxant et m’installer dans cet appartement. Je me suis ensuite allongée sur le lit et je me suis endormie. Je fus réveillée par des bruits de clefs dans la serrure. Le temps de reprendre mes esprits, il était déjà dans la chambre. Je restais allongée et écartais les jambes comme invitation. Il m’observât un long moment, puis il me lancât brutalement : « Pute à black? J’vais t’présenter à mes potes ! »Je fus surprise et apeurée, eu un mouvement de recul.«Tu voulais de la bite black ! Tu vas être servie petite salope, on va bien t’baiser ! »Il me prit fermement la main et me traînât jusqu’au salon où attendaient 3 mecs tranquillement en train de boire des bières. Je suis nue devant ces trois mâles black. Mon logeur, me tendit une bière et en levant son verre à mon honneur, il dit :« A son joli cul de pute à black!!! »Les 3 hommes se levèrent pour trinquer avec nous.« Messieurs voici Michèle ! C’est une belle pute qui a une grosse envie de se faire défoncer! C’est une vrai chienne en chaleur ! N’est ce pas la salope? »Le rouge me monte aux joues en répondant un timide :« Oui messieurs. »« N’aie pas honte, on sait tous de quoi t’as envie ! Allez p’tite pute dis leurs ! »« Euh… de baiser…. J’ai envie que vous me baisiez. »Aussitôt, des mains commencèrent à caresser mes fesses, ma chatte et mes seins.« Mais elle est déjà trempée cette chienne! »« En plus elle a des mamelles d’enfer et un cul à prendre des bites ! »Mon logeur se régale du spectacle.« Allez-y les mecs ! Elle demande que ça cette pute ! »« Waouh… Elle est chaude ta salope ! On va s’régaler ! On va bien te défoncer salope ! »Je commençais à gémir sous leurs afyon escort bayan caresses.« Bon ! Maintenant, à genoux et suces nos grosses bites ! »Je pris la grosse queue dans ma main et commençais à la branler doucement tout en léchant son gland. Je le suçait avec application entourée des deux autres black se masturbant devant le spectacle. Mon logeur posât une main sur ma tête pour imprimer le rythme en me baisant la bouche.« Mmm elle suce vraiment bien cette traînée ! Occupes toi d’mes potes maintenant ! »Les deux mecs se placérent face à moi. Leurs queues étaient impressionnantes.« Vas-y suces nous bien, après on va s’occuper d’tes autres trous! »Je ne me fis pas prier et commençais à jouer de la langue sur la première queue pour la gober presque aussitôt. Puis je passais à l’autre, alternant masturbation et fellation sur ces deux magnifiques colonnes d’ébène. Pendant que je m’appliquais à bien les sucer, mon logeur était passé derrière moi et me caressait la chatte. Il jouait avec un gode qu’il m’enfonçât dans le cul tout en glissant deux doigts dans mon vagin.Il remplaçât ses doigts par sa queue. D’un coup de rein il me pénétrât jusqu’à la garde. J’en lâchait même la bite que j’avais dans la bouche. Chacun leur tour, ils me baisaient la bouche alors que mon logeur me ramonait bestialement. Ma cyprine coulait sur sa queue et ma chatte faisait un bruit mouillée. Il ne me fallut pas longtemps de ce traitement pour partir dans un premier puissant orgasme. Ils profitèrent de ce moment d’égarement pour qu’un des mec empale mon cul. Je me retrouvais prise en double par deux grosses queues noires. Les deux potes s’en donnaient à cœur joie et le troisième vint présenter son gland devant ma bouche pour me faire faire une gorge profonde.« Suces moi bien p’tite pute ! »Il me baisait la bouche. Mes gémissements étouffés par sa queue se faisaient de plus en plus entendre, accompagnés par les grognements de plaisir des deux mecs qui me défonçaient la chatte et le cul.« Putain, la salope qu’il est bon son cul!!! Je vais jouir dedans c’est trop bon ahhh!!! »« Sa chatte est trop bonne aussi ! J’vais la remplir cette outre à jute ! »imageLeurs coups de queues se faisaient plus forts. Je me cambrais dans un orgasme puissant. Mon orgasme avait déclenché celui des deux autres qui éjaculent dans mon cul et ma chatte.« Aaahhhh ouiiiii saloooope!!!! » Mon logeur se lâchât lui aussi dans ma bouche. Malgré, mon épuisement, je nettoyais consciencieusement mes queues black avec ma bouche. Un délice. Tout le monde se calmait épuisé par tant de débauche. On reprenait un peu nos esprits. J’étais couverte de sperme et leurs semences s’échappaient de ma chatte et mon cul.« Bon les gars, on boit un coup. On se détend un peu pour se remettre en forme et on s’y remet? Elle n’attend que ça ce garage à bite ! »

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32