D’homme à Transgenre …Fin

28 Eylül 2020 0 Yazar: admin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

D’homme à Transgenre …FinMon cœur battait fort, je n’avais jamais connue une excitation aussi intense.Etre chez Paula Nue dans sa chambre, entourée de son odeur, de sa lingerie augmentait mes palpitations…Je voulais lui ressembler, je voulais ressentir sur ma peau son odeur, et pour cela il fallait que je devienne “Elle.”Il y avait tellement de choix de vêtements que je ne savais plus quoi choisir.Je décidais de me ressaisir de me calmer, et d’aller progressivement, j’avais toute la journée pour me travestir et vivre la journée en tant que Paula.Je décidais de m’assoir devant sa coiffeuse de regarder son maquillage…Ce fut la première fois que j’en utilisais, ma mère en avait mais je n’avais jamais envie du sien.Tout était ordonné , je commençais par les yeux le fare à paupières , je pris le vert car Paula portait souvent cette couleur j’en mettais une fine épaisseur,c’était facile à mettre je me regardais et je me trouvais deja changer puis le fond de teint que je mettait sur tout le visage, que je poudrais afin d’avoir une peau lisse et halée.J’avais deja un autre visage, la bouche à présent , mon principal atout, de jollies lèvres comme les miennes devaient être impeccable.Je décidais de mettre ce rouge vif qu’elle portait le plus souvent, je n’avais pas de mal à repérer ses accessoires de beauté deja utilisé, le rouge était la, bien en évidence.je pris soin de ne pas dépassé , je plissais les lèvres pour que ce soit homogène c’était parfait , le rimel , je le fis à plusieurs reprises mes cils se courbait je me regardais j’étais belle deja , je m’epatait devant le miroir faisant la moue avec ma bouche….Mais il manquait le detail principal qui fait que l’on aime les femmes ….les CheveuxLa chance me souriait car avec la panoplie de perruques dans sa commode j’avais le choix. Paula avait les cheveux châtains mi long ..je pris donc celle qui s’approchait le plus: la brune ….je la portais sur ma tete mais avant je posais la résille et des épingles pour la fixer.Le résultat etait convaincant j’étais devenue une femme quand je me regardais.Je m’admirais, je me parlais en face en croyant voir une autre personne, mais surtout en tant qu’une femme !Je m’attaquais aux vêtements je décidais de porter cette robe noire sexy au dessus des genoux . Et je choisissais ma lingerie: un string, soutien gorge et porte jarretelle…en dentelle noire, des bas noir coutures ….et enfin des chaussures ouvertes noires brillantes. Je commençais par les sous vêtements je les portais à mon nez pour sentir l’odeur de Paula , je mis le soutien gorge en dentelle noire pas de problème de taille seulement il fallait remplir les bonnets pour faire des seins , j’avais très peu de poitrine à cet âge (contrairement à aujourd’hui).je pris des chaussettes balıkesir escort et ça faisait l’affaire …Puis le porte jarretelle je savais comment l’attacher comme un soutien gorge , j’étais heureux d’être ici dans la chambre de la femme que j’admirais le plus.Les bas je pris une paire noire deja portée je posais ma jambe sur la chaise pris la plissure pour m’assurer que le talon et la couture tombe parfaitement , je m’appliquais j’étais doué c’était parfait …. ne restait plus que la robe …heureusement la fermeture était sur le côté, impeccable les chaussettes camouflées dans le soutien gorge amplifiait encore plus la femme que je devenais …Le dernier accessoires et pas dès moindre les chaussures ….les talons était haut de 7 cm mais ce n’étais pas des talons aiguilles ce qui m’arranger elle faisait du 39 et moi du 40 la taille m’allait parfaitement . Je fermais les lanières à ma cheville.Je me suis dirigé vers le miroir de l’armoire ….je fus éblouie par ma transformation . Je me trouvais tres belle je me trouvais sexy je me comparais à Paula , je pensais à toutes les fois qu’elle revêtirait cette lingerie et cette robe pour être cette femme qui exciterait les hommes .. j’étais dans une jouissance intense et fusionnel , tant de fois je voulais la toucher tant de fois mon sexe bandait à chaque rencontre … je devenais elle et je me sentais très à l’aise pas de gêne bien au contraire…j’ai réalisé ce que j’avais envie de faire ….être Paula la femme de mes rêves …Cette femme dont je ne savais plus ce qu’elle était exactement une maîtresse une putain ou une salope.Elle avait mis le doute dans mon esprit, je la voyais différemment, car revêtus ainsi j’essayais de me comporter comme elle.Cette tenue sexy me donner de l’assurance, et pour moi c’était la seule manière d’être pour Paula, son atout d’être une femme désirée par tous les hommes.Je me mis à me déplacer de pièces en pièces. Ma queue était en erection sous ses vêtements, je n’aimais pas voir ma queue si raide dans ce rôle , elle gâchait ma silhouette de ma robe avec cette bosse, c’était l’excitation qui montait crescendo, et je ne voulais pas jouir dans ses vêtements…Je m’asseyais sur son fauteuil à sa place, je croisais et décroisais les jambes comme elle savait faire, en laissant apparaître les jarretières noires. C’était un plaisir sensuel de la remplacer, je me faisais plus salope qu’elle , je m’imaginais à sa place , et je ne pouvais être sage dans ses vêtements faits pour allumer les mâles.Cette attitude, ce ressenti Paula l’avait tous les jours à l’esprit c’était certain, elle sait que l’on a remarque surtout avec des bas.Je me levais et marcher dans le couloir, en m’arrêtant chaque fois devant chaque miroir de l’appartement. Je me déhanchais balıkesir escort bayan , sortais mes fesses pour être encore plus chaude, je voulais me convaincre qu’elle était une allumeuse lorsqu’elle se promenait seule dans la rue. Je me regardais et je me parlais en imitant Paula, mais en plus salope….je remontais la robe pour apparaître mes bas, j’étais la plus heureuse, je voulais que l’on me voit en femme…et qu’on me baise.Je retournais dans sa chambre, j’ouvris la boîte en bois, je choisis un gode,assez gros le plus réaliste. C’était la première fois que je toucher un tel objet, je le pris dans la main et m’approcher du miroir de la coiffeuse. Maintenant je suis Paula et je vais vous montrer à tous comment je m’occupe d’une bonne queue….j’ouvrais ma bouche et je commençais à sucer ce gode …j’étais belle et suçais amoureusement comme elle devait faire,,,c’était bon je continuais à bander …j’ouvrais bien les yeux et continuer, je l’enfonçais le plus loin possible….je me débrouiller comme la reine des pipeuses c’était surréaliste …j’imaginais Paula et sa bouche de salope, elle, ce n’étais pas seulement ses godes qu’elle devait sucer et avaler mais bien des bites, et pas seulement la bite de son mari. Plein d’images d’elle et sa bouche venait dans mon esprit, des queues de toutes tailles proche d’elles, autour d’elles qui la regardait faire, qui s’approchait a fur et à mesure, elle était devenue ma dresseuse de queues.J’étais convaincu que Paula en était une. La reine des suceuses.Je ne pouvais plus rester dans cet état d’excitation, il fallait que je me masturbe…Je ne voulais pas salir ses vêtements, sa lingerie ….je me desahabillais pour remettre à l’exacte endroit tous ces dessus, robe et chaussures. J’ai tout retiré utilisant le démaquillant, je pris soin de tout mettre dans un sac poubelle. J’étais nue à nouveau. S’il y avait un endroit où je me devais sortir mon sperme , c’était dans sa chambre, et dans son lit, je retirait le couvre lit, et le drap et la couverture, je sentais ses drap son odeur présent sur le coussin aussi. J’entrepris ma masturbation, avec ma façon de faire, ma queue dure entre les jambes entre mes cuisses pour faire une chate de femme, allongée sur le ventre et en avant mes mouvements de cuisses et ma queue serrée entre elles, je commençais mon rythme , de plus en plus rapide , les pensées de Paula devenait de plus en plus fantasmagorique, elle était en lingerie bas et porte jarretelle sans culotte seins nue, accueillant des étrangers, recevant de l’argent, suçant et se faisant mettre des queues en pagaille….Les hommes attendaient derrière la porte de la chambre, la salle à manger était devenu une salle d’attente.il y avait plein d’hommes assis et debout, attendant escort balıkesir que Paula les reçoivent.Elle les faisait jouir un par un , les salop jouissait sur son visage et dans sa bouche , sur ses fesses…ses seins, et sa chate.Elle était submergée de jus d’amour et elle en redemandait, elle réclamait son dû.J’étais dans mon trip ça me plaisait …ma bite dure qui se branlait entre les cuisses était gorgée de sang, elle palpitait très fort .Je bougeais de plus en plus vite les images comblait mon imagination je respirais rapidement en sentant son odeur dans les draps, en me persuadant et en disant je suis Paula la pute Paula la salope Paula la maîtresse …je vais jouir pour toi et t’honorer de mon sperme….une giclée de jus d’amour explosa de ma bite , elle était puissante blanche et épaisse, j’en avais jusqu’au chevilles , son lit était souillé de ma semence, ce lit ou peut-être que ce n’était pas la première giclée étrangère qu’il recevait…J’étais heureux d’être là je restais nue en pensant à elle, ce qu’elle était en train de faire end vacances à ce moment précis où j’ai éjaculer.Je me suis rhabillé, je ne pouvais rentrer chez moi sans m’approprier un souvenir d’elle, et j’ai commencé à chercher , des albums photos ou des photos que je pourrais garder, ou encore mieux un dessous deja utilisé pour conserver son odeur, Mon vœux aller s’exaucer , je trouvais plusieurs photos d’elle en maillot de bain deux pièces , elle était seule allongée et souriante et bronzée , ce fut mon premier souvenir….j’allais fouiller dans la panière de linge sale , je trouvais une culotte de Paula deja portée , elle était simple en coton avec des fleurs, le fond de sa culotte était peu sale, je me dis qu’elle n’en s’apercevrait pas après un retour de vacances.Je la portais à mon nez pour sentir des traces de mouilles, je fus le plus heureux des hommes car ça sentait bon, cette odeur enivrante qui ne m’a plus quitté jusqu’au soir , cette odeur de sa moule me combler de bonheur. Paula était la plus belle sans aucun doute pour moi , elle faisait parti de ma vie à ce moment, plus qu’une simple voisine, elle m’a transformé, révélé ma vie sexuelle.C’était plus qu’un simple amour de jeunesse. Et je rentrais avec la satisfaction de ce que je venais d’accomplir et qui resterai graver à jamais dans mes souvenirs d’adolescence.J’avais qu’une seule hâte de la revoir, car je la regarderais différemment après cela , ce ne serait plus la même chose.Elle ne serait plus cette mère de famille, ni l’amie de ma mère, mais une femme qui cache son vrai visage de maîtresse pour hommes, d’amoureuses du sexe, de concubine libertine, dresseuse de queues, aimant portées de la lingerie, avec toute la panoplie et accessoires de la parfaite putain. Comment allais je réagir après cette découverte?Ce secret de son intimité de vie sexuelle, la respecter ou en abuser, ce fut un dilemme difficile.Des pensées m’envahir l’esprit sur Paula, l’image de la femme idéale, ce serait elle? Mais pour moi plus rien ne sera comme avant à présent…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32