Sur l’écran noir de mes nuits blanches….

18 Haziran 2021 0 Yazar: admin

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Blowjob

Sur l’écran noir de mes nuits blanches….Vous savez, cette impression d’une chose qui vous dérange….Cà a commencé à arriver à un neurone, quelque part… Puis deux… Et çà a continué en éveillant mon sens auditif….. Un bruit ténu, familier, mais sans pouvoir déterminer lequel.Je sais où je me trouve. Il fait nuit; la chambre est dans un clair obscur seulement éclairée par l’affichage digital d’un réveil ; je suis au lit, couchée nue en chien de fusil, tournant le dos à Chris et Véro… Qui dorment derrière moi….Chris et Véro…. Qui dorment derrière moi….Ce bruit si ténu, si familier…. Mes cellules grises commencent à fonctionner à un plus haut niveau de conscience… Chris et Véro qui dorment derrière moi… « Tu parles ! » Ce petit bruit familier je l’analyse maintenant, sans bouger, les yeux ouverts dans le noir, la respiration lente… C’est celui, ou plutôt ceux, de baisers, de succions de langue, de caresses sur un sexe d’homme, de caresses sur un sexe féminin, de petits gémissements, de frôlements, de soupirs….Maintenant que mes sens se réveillent, effectivement je perçois au travers de mon corps les légers soubresauts propagés au travers du matelas….Dans le noir, je souris…. « les envies et le plaisir à deux font parties de notre « couple à trois ». Reste sans bouger. Ne signale pas que tu es réveillée». Mais je reste quand même à l’écoute de tous ces petits bruits que je connais, et qui m’indiquent ce qui se fait dans mon dos…Vibrations rythmées du matelas avec bruits de succion :« tiens ?! Véro suce son sexe ». Bruits de succion et gémissements féminin :« tiens ?! Chris lui bouffe le minou »Sur l’écran noir de mes nuits blanches….Et mon esprit ainsi vagabonde, s’imprégnant de ces petits détails. Vous savez, cette impression d’une envie qui monte. Petit à petit. Ténue et qui va en s’amplifiant. Ces suggestions émises par ces petits bruits qui montent à votre cerveau et qui font travailler votre libido et vos fantasmes….Cette bouffée d’envies qui irradie petit à petit dans votre corps…. Vous sentez votre visage qui devient fiévreux. Cette chaleur qui descend ; qui imprègne vos seins en faisant se rétracter les aréoles et pointer les tétons. Et en même temps, inconsciemment votre respiration qui change.« calme toi !! Calme toi !! respire lentement… Ne change pas… Laisse aller…. »Mais que puis-je ? Rien !! Derrière moi ils continuent ! Et mon esprit continue son imprégnation auditive et envoie dans mon corps de nouvelles vagues de chaleur….Je sens des frissons descendre le long de ma colonne vertébrale. Je sens mon ventre se contracter.« tiens ?! Ils s’embrassent »« tiens ?! Il caresse son clito et passe son doigt entre ses lèvres ».Et la vague de chaleur qui poursuit son lent chemin. Le long de la colonne vers mes fesses. Et depuis mon ventre vers mes organes du bas ventre. Et là, cette chaleur qui augmente en même temps que mes organes rendent ma cervelle submergée par une multitude d’informations….Mon sexe qui « hurle » : « caresse moi !!!! » Qui envoie l’info au cerveau «envoie sa main me caresser ». Et le peu de conscience restant qui dit à ce corps en chaleur «reste calme !!! calme toi ! Ne boooouuuuuge pas ! »« tiens ?! Ils s’embrassent. »« tiens ?! illegal bahis Ils chuchotent. »Ils bougent derrière moi. Soubresaut du matelas.« tiens ?! Un se lève »Re soubresaut du matelas.« tiens ?! L’autre aussi »Petit gémissement féminin complice. Petit rire discret.« mais que font-ils?? »Petit baiser.Des frôlements de pieds sur le plancher…« mais que font-ils ? Où vont-ils ???? »Et dans le clair obscur seulement éclairé par l’affichage numérique d’un réveil, je les aperçois, enlacés, à pas feutrés, se diriger vers la salle de bain. La main de Chris est posée sur la chute de reins de son épouse.Et dans le peu de luminosité existante, j’ai, fugace, la vision de ce sexe bandé et raide tel l’éperon d’une trière grecque.« Hhhhhhhm !!!!!!  Belle perspective ma chérie…»Et je les vois disparaître enlacés et s’embrassant derrière le meuble dressing formant la séparation de notre chambre et de notre salle de bain.« Hhhhhhmmm !!! Reste tranquille ! » me dicte mon cerveau.« caresse toi !!!! » me disent mes pensées.Entre mes jambes je ressens une chaleur intense qui embrase mon intimité. Mon corps entier est chaleur.« Laisse toi aller à tes envies…. Tu as envies !!! Cède …. Caresse toi !!! »Et….. Et ma main gauche caresse un sein. En fait le tour, remonte vers le téton. Le pince, le roule.« ooooouuuucccchhhh !!! »Et….. Et l’autre main caresse le ventre. Descend prend contact avec le pubis épilé et lisse…. J’en palpe la chaleur…. « oui !!!! viens !!! »La lumière allumée au dessus des vasques et du miroir…. Les ombres floues projetées sur le mur en vis à vis, visibles depuis le lit.Véro accroupie devant Chris.« Oui ma chérie… déguste le…»La main de Chris sur la tête de son épouse, accompagnant le mouvement.« oh mon amour !!! que ton sexe…. »Mes jambes s’écartent, ouvrant le passage à la main inquisitrice. Mes doigts prennent contact avec les lèvres…« Chaudes et mouillées !!!! »Je roule et me met à plat dos…. Les jambes grandes ouvertes…. Les yeux rivés sur les ombres…. Les mains qui sur les seins, qui entre les jambes….Véro, debout la tête en arrière. Chris penché lui tétant un sein, une main entre les jambes la masturbant avec vivacité…. Des soupirs féminins de plaisir…. des bruits de bouches…« Oooooouuuuiiiiiiiii !!!!! tète moi, masturbe moi, branle moi le clito !!!! »Et ma main obéit aux injonctions de mon cerveau. Mon doigt posé sur le clito effectue des mouvements de va et vient.Ma main sur mon sein roule le téton.« oui !!! c’est bon !!!! encore !!!! »Je fond. Je coule. Véro penchée en avant, la croupe cambrée. Chris derrière la tenant par les hanches ; son bassin en mouvement. Accompagné de gémissements. De petites tapes sur les fesses« ce beau sexe initiateur de plaisirs… Il est en moi, il est en toi… Il est en nous !!!! Je le sens !!! Je le veux !!!»Je me met deux doigts dans la chatte. Je suis mouillée comme jamais. Je sens que çà me coule entre les jambes, descendant entre les fesses.« Hhhhhhhmmmm ! Oui ! Plus fort ! Encore ! Plus fort !!! Viens !!!!»Chris besogne Véro… Ses mains caressent par en dessous les seins de notre bien-aimée. Je l’entend gémir de plaisir. Je l’entend souffler son plaisir… Je les entends….Sur le illegal bahis siteleri mur, les ombres floues accélèrent… Les gémissements des amants s’entremêlent allant crescendo…Ma main entre mes jambes me pénètre…. Mes doigts lubrifiés font office de sexe d’homme. Il s’enfoncent en moi m’arrachant des gémissements de plaisir….« Oui !!! encore !!! Plus fort !!! »Mes pensées sont chaotiques….« Baise moi ! Suce ton homme! Bouffe la chatte de ta compagne ! Oui Véro, broute moi fort ! Oui mon amour, viens en moi, que ton sexe me laboure !! Que vos mains prennent mon corps !! Je vous veux !!!! »Ma main va et vient dans ma vulve, coulante… Et tout se déclenche…. Brusquement….Dans la salle de bain deux longs gémissements, deux longs cris. Deux ombres imbriquées l’une dans l’autre, secouées de spasmes…. Le plaisir, les orgasmes de deux amants unis dans le même moment.Et mon corps, qui n’obéit plus qu’à lui même. Dans le creux de mes reins une contracture qui irradie… Les seins, le ventre, les fesses, le bas ventre… Pénètre vers les organes internes. Contracte mon bas ventre. Mes cuisses.L’explosion. Ma main serrant mon sein. Mes doigts profondément enfoncés en moi. Le corps arc bouté, la tête en arrière, la bouche grande ouverte semblant chercher de l’air, j’expulse…. Un orgasme phénoménal….« OOOOOOOOOOOOUUUUUUIIIIIIIIIIIIII !!!!!! »Sous l’effet d’informations lui semblant anormales, mon cerveau choisit ce moment là pour faire : »game over ! »Reset.Cà a commencé à arriver à un neurone, quelque part… Puis deux… Et puis la sensation d’une présence. La sensation de restes vaporeux de plaisir. Ce n’était pas un rêve ; je ne me souviens pas de mes rêves…Je sais où je me trouve. Il fait nuit; la chambre est dans un clair obscur, éclairée par l’affichage digital d’un réveil et la lumière résiduelle émanant de la salle de bain; Un bruit de douche.« A cette heure ? … »Je suis au lit, les yeux grands ouverts regardant le plafond. Je suis en sueur. « Mais quoi ??? »Je suis allongée sur le dos, les jambes grandes écartées, les doigts enfoncés dans le sexe… Mouillées…. Avec brusquerie je retire ma main…« Mais quoi ???? »Sur l’écran noir de mes nuits blanches. Petit à petit je reconnecte avec la réalité. Je regarde à ma gauche« Personne ?! »Je regarde à droite, vers la lumière de la salle de bain« Mais pourquoi prennent ils une douche a cette heure ? »Et je prend conscience d’une présence… Une légère caresse sur mes cuisses… Je regarde vers le bas…. Le visage souriant de ma Véro, mon amour, ma chérie… Les mains posées sur mes cuisses, a genou dans le compas mes jambes, elle m’observe de son regard si doux…« Cà va ? »« Oui ! Pourquoi ? »« Parce que…. et puis c’est pas grave… »Elle sourit. Alors tout va bien.Ses mains légères caressent mes cuisses. « ah oui ! Maintenant çà me revient ! Ils ont fait l’amour dans la salle de bain ! Et moi j’ai…. »Regard vers le bas… Ses yeux semblent me dire « Cà y est ? Tu es là ? Tu te rappelles ? »« Oui, je me rappelle »Je pose mes mains sur les siennes. Je les attire à moi sur mon ventre.« Aimes moi ! »Sourire. Sa tête s’abaisse entre mes cuisses. Ses lèvres sur mon clitoris, sa langue le caressant. canlı bahis siteleri Je serre ses mains dans les miennes, je ferme les yeux…« Mon dieu que j’aime çà l’amour !!! »Ses lèvres, sa bouche. Je me sens couler. Sa langue lèche. Sa bouche boit. Sa langue me pénètre. Je tiens ses mains….Une main caresse mon front. Passe dans mes cheveux…Regard à gauche. Dans la buée de mes yeux. Pensée :« Oh ! tu es là toi aussi ? »Entre mes jambes, la bouche fait son œuvre, ramenant toutes les sensations de mon corps vers ce seul et unique endroit : mon bas ventre. Décrire ? C’est tellement intense… Une implosion suivie d’une explosion. Mes mains crispées sur les siennes. Le corps arqué. La tête en arrière, les yeux révulsés. La bouche grande ouverte. Les muscles tétanisés. Le sexe coulant à flot….« Game over »Reset.Cà a commencé à arriver à un neurone, quelque part… Puis deux… Je sais où je me trouve. C’est l’aube; la chambre est faiblement éclairée par la lumière blafarde du jour naissant; je suis au lit, couchée nue en chien de fusil. La présence, là dans mon dos. Je suis imbriquée dans ce corps qui m’enlace ; un bras sous ma tête, l’autre passant par dessus ma hanche. Dans mon dos je sens des seins écrasés contre moi.« Véro »Je souris. Je sens sa respiration calme et reposante sur ma nuque. Je me blottie un peu plus contre ce corps chaud et protecteur. Je prend la main sur ma hanche et l’attire à moi sur mon sein.Derrière moi un petit grognement. Le rythme de la respiration change. La tête se soulève. Petit baiser derrière l’oreille.Murmure.« bonjour toi… »« bonjour toi… »« tu as crié. Deux fois…. »« Ah ?!?! beaucoup ? »Rire« Oui… et fort… »« Je ne sais pas. Je me rappelle pas… Mais c’était bon »Les bras qui m’attirent, m’enserrent un peu plus.« le jour se lève. J’ai faim. On va petit déjeuner ? »« Oui… Aller bouge. Laissons Chris dormir encore un peu… »Nous nous levons le plus silencieusement possible. Chris dort, couché sur le flan…Nous sortons de la chambre, nues et allons à la cuisine…. Véro, au plan de travail prépare le café et le thé… Moi assise, depuis l’îlot central, je la regarde… Ses cheveux ondulés châtain. Son dos avec ces deux fossettes dans la chute des reins. Ses fesses si douces sous la caresse. Ses jambes fines. 47 ans.« mais comment ce petit bout de femme peut il me mettre dans ces états ? Mais qu’est ce que je l’aime ce petit bout de femme !»Une main se pose sur mon épaule. Chris. Il écarte mes longs cheveux, se penche et dépose un petit baiser derrière mon oreille. Je ferme les yeux.« Bonjour. Tu as crié. Deux fois…. »« Oui. Je sais Véro m’a dit… »Rire. Il s’approche de Véro. Pose ses mains sur ses épaules. Se penche, embrasse ses cheveux.« bonjour, comment se porte ma petite ce matin ? »Question purement rhétorique. Il se déporte à coté d’elle en laissant sa main courir et caresser le bas de son dos… Jamais (ou presque) plus bas…. Et il la regarde sans rien dire avec ce petit sourire pensif venu du fond de leurs âges.« ils sont nés pour vivre ensemble ces deux là… »Chris. Ce dos musclé, taillé en V aux trapèzes marqués. Il a passé un pantalon. 49 ans.« tiens ?! Tu t’empâtes un peu des hanches mon grand. Tu as quelques poignées d’amour, là, sur le coté… Mais qu’est ce que je t’aime toi aussi !»Mon regard sur eux se dilue ; mes pensées me transportent loin…« Oui, je suis bien. Votre fille a enfin une vie… Et elle est heureuse…. »OUI !!!! JE SUIS HEUREUSE !!!!Sylvia

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32